3 questions à Romain Rissoan, consultant en transformation digitale

3 questions à Romain Rissoan, consultant en transformation digitale

“IL FAUT SAVOIR SORTIR DU LOT”

 

En quoi les réseaux sociaux ont-ils bouleversé la donne dans les relations interprofessionnelles ?

Romain Rissoan :

Le changement radical que doivent accepter tous ceux qui entrent et interviennent dans un réseau social – et ce quel que soit leur importance dans la société, à commencer par les grands patrons habitués à dominer naturellement leur environnement-, c’est le bouleversement hiérarchique qui s’instaure automatiquement au cœur du cénacle. Accepter d’entrer dans une « conversation » sur réseau social, c’est automatiquement remettre les compteurs à zéro, se retrouver au même niveau que tous les participants et découvrir, qu’on le veuille ou non, que certains intervenants de moindre importance, plus petits, plus modestes… peuvent avoir pris le leadership des débats et des idées. La hiérarchie est donc secouée, renversée… mais elle ouvre alors d’étonnantes perspectives : des territoires nouveaux et des contacts que l’on n’aurait pas pu imaginer en d’autres circonstances. Les grandes écoles et les clubs privés de dirigeants sont autant de réseaux existants dans lesquels on entre soit par concours, soit par cooptation. Autant dire des cercles assez fermés. Le réseau social, lui, va offrir à un individu venu de nulle part – mais assez malin pour s’imposer – des perspectives réelles de développement et un accès jusque-là plutôt cloisonné à des acteurs importants de l’économie, présents par le seul souci d’en être et de renforcer leur image. Prenez par exemple un petit distributeur chinois de pneumatiques souhaitant placer ses produits sur nos marchés. Dans le monde réel, face à Michelin, ses chances sont bien maigres. Sur les réseaux sociaux, avec un bon positionnement et des interventions calibrées, il augmente régulièrement son audience et, in fine, sa capacité à s’imposer et vendre. C’est à n’en point douter un phénomène croissant : chaque jour, de nouveaux intervenants pointent le bout de leur nez sur différents réseaux sociaux. On discute, on répond, on agit. En un mot : on existe !

 

L’effet est donc forcément positif et probablement encore plus avec une crise sanitaire inédite qui nous pousse à se tourner vers les réseaux sociaux. Est-ce l’outil idéal pour s’imposer et se renforcer ?

R.R. :

Oui, à la condition de prendre en considération une évidence dont bien peu se rendent encore compte aujourd’hui : on n’entre plus dans un réseau social comme on le faisait il y a dix ans, quand l’espace était encore assez libre. On ne doit surtout pas arriver avec ses gros sabots comme s’il suffisait d’ouvrir un compte ! Les réseaux sociaux sont désormais encombrés. Or, l’objectif prioritaire pour un nouvel arrivant sera de s’y faire une place au soleil : en somme, de se faire absolument remarquer. Il faut donc intégrer trois étapes essentielles : la première, la plus facile, se créer un compte. Tout le monde peut le faire. La deuxième, chercher et trouver le bon positionnement. Réfléchir avant tout à sa communication, au créneau que l’on va occuper pour éviter de sombrer dans la banalité et disparaître dans le flot des conversations et échanges possibles. Et puis enfin la troisième, créer le buzz, la viralité, l’adhésion. Sortir du lot par son positionnement mais plus encore par son discours !

 

Être alors un grand patron et faire partie d’un réseau professionnel particulièrement ciblé comme Top Management, est-ce un retour sur investissement garanti ?

R.R. :

Il y a, d’une part, un retour directement commercial que l’on peut mesurer immédiatement pour certains intervenants (cela représente 10% de l’activité réseau social) ; et, d’autre part, la culture d’une image et d’une notoriété renforcées qui assurent possiblement des retours sur investissement mais plus diffus. Autrement dit : personne n’est scientifiquement en mesure de dire si la notoriété a pu avoir un impact direct sur des ventes. Néanmoins, nul ne saurait négliger aujourd’hui l’impact d’un réseau, ne serait-ce que pour une simple question d’image et de positionnement. Et parce qu’il est devenu l’Earned Media (un média gagnant) : vous intervenez sur un réseau, on parle de vous.

 

Retrouvez le site internet de Romain Rissoan : fr.romain-rissoan.fr   

Nominations chez Safran

Nominations chez Safran

Dans le cadre de la succession de Philippe Petitcolin aux rênes de Safran, le groupe vient d’annoncer plusieurs nominations.

Olivier Andriès, nommé Directeur auprès du Directeur Général en janvier 2020 et Directeur Général du Groupe à compter de janvier 2021, est remplacé à la Présidence de Safran Aircraft Engines par Jean-Paul Alary. Cédric Goubet et Vincent Caro sont respectivement nommés Président de Safran Landing Systems et Président de Safran Nacelles.

Dentsu Aegis Network : Pierre Calmard succède à Thierry Jadot

Dentsu Aegis Network : Pierre Calmard succède à Thierry Jadot

Dentsu Agis Network a annoncé la nomination de Pierre Calmard au poste de Président-Directeur Général. Il succède à Thierry Jadot qui quitte le groupe après avoir passé 8 années à la tête des filiales françaises et MENA.

Pierre Calmard sera soutenu dans ses nouvelles responsabilités par Thomas Le Thierry d’Ennequin, actuel CEO EMEA de Dentsu Media, nommé de son côté non-executive Chairman en plus de ses fonctions actuelles.

Témoignage de Sean Kilbride, Vice-Président de l’ESCP : “TMF est un réseau qui nous a impressionné”

Témoignage de Sean Kilbride, Vice-Président de l’ESCP : “TMF est un réseau qui nous a impressionné”

Sean Kilbride, Vice-Président de l’ESCP Paris, l’affirme sans détour : le partenariat créé il y a tout juste quelques mois entre Top Management France et la business school internationale a ouvert aux deux entités d’heureuses perspectives. Celles-ci viennent en effet renforcer leur positionnement respectif auprès des grands cadres du monde de l’entreprise en quête de nouveaux défis… et de formations de haut niveau.

« Cela fait un peu plus d’un an que nous avons entamé des discussions avec TMF afin de jeter les bases d’un partenariat solide entre nos deux plateformes. Et quelques mois, à peine, que nous avons apposé nos signatures en bas d’un contrat dont nous nous félicitons chaque jour un peu plus.

Nous aurions certes pu poursuivre sereinement nos routes -chacun de son côté- en rappelant à qui veut l’entendre (et sans orgueil mal placé) que nous sommes l’un comme l’autre leaders sur nos territoires : TMF avec son réseau exclusif de grands patrons qui comptent dans le monde de l’entreprise et nous avec nos programmes de formation internationaux unanimement reconnus, nous plaçant depuis des années dans le top des plus grandes écoles de business international. Mais le monde bouge si vite ! Les crises économiques et sociétales font place à des crises sanitaires, tandis que les outils de formation se modernisent à des rythmes affolants : tous les ans, tous les six mois… la connaissance n’a pas de limite. Tout naturellement, donc, la demande s’intensifie du côté des grands cadres, PDG, directeurs généraux et plus largement membres de comex de groupes réputés, eux-mêmes bardés de diplômes prestigieux… Mais tous cherchent, à un moment ou à un autre de leur carrière, à franchir un nouveau cap pour remettre en question leur propre évolution et étoffer le vaste territoire de leurs connaissances.

Sur la base de ce constat -presque de cette évidence !-, nous avons été convaincus de l’opportunité de nous rapprocher de Top Management France. La qualité, et plus encore l’exclusivité de ce réseau professionnel, nous sont immédiatement apparues comme des atouts réels et lisibles. Ne serait-ce que parce que les 15 000 membres de TMF sont tous d’un niveau exceptionnel. Ce réseau si opulent nous a impressionné ! L’appartenance exclusive de ces membres à la plateforme renforce l’échange qui s’est logiquement mis en place entre nos deux entités. Nous mettons à leur disposition nos programmes de formation en continu, dont certains à distance (ce qui, en période de crise sanitaire, apparaît comme une force supplémentaire). Tout l’enjeu de ce partenariat se trouve dans cette simple équation : d’un côté des chefs d’entreprise prestigieux éprouvant le besoin de se lancer de nouveaux défis, d’appréhender leur propre avenir sous un angle différent, sous d’autres cieux peut-être, ou tout simplement de maîtriser les nouvelles connaissances dans leur domaine… Et, de l’autre, une formation sur-mesure élaborée par une business school de réputation internationale, avec des programmes adaptés et constamment évolutifs.

Pour être plus précis, nous sommes confrontés depuis longtemps à des grands cadres qui envisagent, au bout d’un certain nombre d’années, une profonde reconversion pouvant les mener soit vers l’enseignement supérieur (à eux de vouloir transmettre au cœur d’une grande école), soit vers une forme d’autonomie, comme par exemple un rôle de conseil indépendant au niveau mondial. Ces nouvelles connaissances acquises à l’ESCP leur offrent les outils indispensables pour l’avenir qu’ils se dessinent, mais renforcent aussi leur position sur les nouveaux territoires de leurs ambitions.

Se rapprocher de Top Management France, c’est donc toucher -en exclusivité- ces cadres de haut niveau exigeants et capables de financer un PhD (diplôme du niveau d’un doctorat en université) qui s’élève à 68 000€, couvrant une formation pointilleuse sur trois ans ou quatre ans, en France et à l’étranger. C’est aussi répondre à l’attente de tous ces cadres diplômés d’un MBA avec dix ans d’expérience au moins… et qui désirent désormais repousser les frontières de leur savoir et acquérir de nouveaux bagages plus en adéquation avec leur environnement. C’est ouvrir nos masterclass à ces membres les plus influents et créer des contacts essentiels auprès de nos étudiants. Ceux-ci disposent certes déjà du réseau des anciens de l’école mais voient, grâce à TMF, leur horizon et leur carnet d’adresses s’enrichir un peu plus. Se rapprocher de TMF, c’est comme lancer une passerelle utile qui créée une complémentarité décisive pour nos deux réseaux. Top Management France et nous, c’est bien plus qu’un simple mariage de raison ».

Retrouvez notre partenariat avec l’ESCP Business School dans notre rubrique Platinium

  • S'inscrire

Rejoignez-nous : créez votre compte.

Mot de passe oublié ? Entrez votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail. Vous allez recevoir un lien pour réinitialiser votre mot de passe par e-mail.