Leyders Associates : Entretien avec Lucille Desjonquères

 

Diplômée de l’IGS, Lucille Desjonquères cofonde Leyders Associates en 2013, un cabinet d’approche directe multi-spécialiste engagé dans la diversité, RSE et parité dont les domaines d’activité sont très variés : Finance & Wealth Management, FinTech, BioTech, MedTech & Start-up, PME & ETI tous secteurs, Retail & Distribution, Secteur Pharmaceutique, Industrie et Services.

Le cabinet se compose d’une équipe de Consultants Experts, agissant ensemble ou séparément selon les besoins de chaque mission ou projet. Tous issus de l’entreprise, ils ont occupé des fonctions de haut niveau et choisi de mettre leur expérience au service des clients. Les services qu’ils apportent ont toujours pour objectif la recherche de la performance dans la durée et dans le respect de valeurs partagées, y compris la mise en œuvre de leurs réseaux pour favoriser le développement d’affaires de leurs clients.

 

Lucille Desjonquères préside également le réseau International Women’s Forum (IWF) en France, une organisation qui œuvre pour l’égalité Femme/Homme dans les enjeux sociétaux. Ce réseau a lancé en 2019, les Assises de la Parité, un événement qui sensibilise les entreprises sur la parité Femme/Homme dans les instances de direction et qui a pour objectif de partager les bonnes pratiques et de générer une prise de conscience collective. Cet évènement aura lieu le 6 mai prochain.

Découvrez l’interview de Lucille Desjonquères, qui nous présente Leyders Associates et IWF :

“Présentation

Je suis Présidente et cofondatrice du cabinet Leyders Associates, qui est un cabinet que j’ai co-créé en 2013, avec la volonté d’y mettre du sens. Il nous a semblé essentiel de rajouter à notre offre de service classique – qui est de la chasse de tête sur tous secteurs et tous métiers à partir du moment où l’on s’adresse à des cadres – la création d’un pôle dédié aux femmes. Ce pôle permet aux entreprises assujetties à la loi Copé-Zimmermann, contraintes, par des quotas, de féminiser leur conseil d’administration, de pouvoir être le lien entre l’offre et la demande et de leur faire gagner un temps précieux et surtout de féminiser leurs instances de gouvernance très qualitativement et très rapidement.

Quels services spécifiques proposez-vous aux entreprises ?

Puisqu’il y avait des demandes de formation à la gouvernance, nous en avons créé une. Elle a tellement plu, qu’elle est dorénavant certifiante par le groupe Kedge Business School. Nous nous sommes dit : comment pourrions- nous encore plus aider les entreprises à bien travailler sur leur gouvernance qui est un sujet clé. Et là, est apparue l’idée de faire des évaluations de conseil d’administration avec un expert en la matière qui s’appelle Daniel Bos. Il a mis en place un outil de neuroscience particulièrement pertinent pour évaluer les conseils d’administration, qui trop souvent, se concentrent sur tout ce qui est financier ; et l’extra financier est laissé pour compte, et c’est bien dommage parce qu’il y a d’autres sujets que les comptes, qu’il ne faut bien sûr pas négliger, qui sont essentiels mais il y a la RSE, la vision, la stratégie. Surtout en ce moment, où nous sommes au cœur de cette crise sanitaire inédite. Il y a vraiment des décisions à prendre, essentielles, pour bien épouser la reprise attendue par tous et qui doit se faire avec des femmes et des hommes bien entendu. 

Quelles actions concrètes mettez-vous en œuvre pour améliorer la gouvernance des entreprises ?

On agit à plusieurs niveaux. Tout d’abord, s’il leur faut des femmes, et bien on les trouve très vite, tous secteurs, tous métiers, toutes nationalités. Je pense qu’on peut se prévaloir au sein du cabinet Leyders aujourd’hui d’avoir la plus grosse base de données au monde de femmes éligibles pour des boards, puisque c’est un travail de 7 années. 

Une fois qu’ils ont fait leur évaluation, s’il y a des très grosses failles identifiées, on va les accompagner à travailler sur leur gestion interne. On va aussi les aider à faire monter en compétence les femmes, des hauts potentiels. Parce que de plus en plus il est question de mettre des quotas dans les comex. C’est une grande révolution qui ne fait pas forcément l’unanimité. Et quelques fois, s’il n’y a pas en interne les femmes qui faut parce qu’on part de trop loin, il ne faut pas hésiter à en recruter de l’extérieur. Donc nous on va les aider sur le recrutement, sur la formation des administratrices et des administrateurs puisqu’on n’est pas du tout là à ne s’occuper que des femmes, les hommes ont aussi besoin de se former. On va également faire monter en compétence les hauts potentiels encore une fois féminin et masculin et on va évidemment que ce soit pour les Comex ou les Codir assurer les recrutements mixtes pour les entreprises qui décident de travailler sur ces sujets là. 

Parlez-nous de votre autre casquette : Présidente de International Women’s Forum en France

Évidemment, ce fort engagement de Leyders Associates depuis 2013 en faveur des femmes nous a permis de devenir les experts dans ce domaine et j’ai eu une grande récompense, un grand honneur puisqu’il y a un réseau Américain qui s’appelle International Women’s Forum qui m’a nommé présidente il y a 4 ans de la partie française, pour justement aider la cause des femmes en France. Nous avons choisi les sujets de gouvernance, ceux que nous traitons : conseils d’administration et comex. A ce titre là nous avons lancé en 2019, les Assises de la Parité qui rassemblent autour de nous toutes ces femmes et ces hommes, car il est vraiment important de noter que c’est la juxtaposition des femmes et des hommes qui apporte de la performance. Donc, dans tous les mouvements que nous lançons au sujet de la parité, nous rassemblons le plus possible des hommes inspirants et exemplaires qui ont bien compris que la performance était au rendez-vous avec une population mixte où qu’elle soit : codir, comex, conseil d’administration. Et ces assises de la parité sont là pour aider les entreprises qui décident de s’intéresser au sujet ou d’aider les entreprises qui le font déjà pour les accompagner dans d’autres démarches. C’est un rendez-vous qui aura lieu le 6 mai prochain qui va vraiment aider les entreprises à plein de niveaux et sur le terrain, grâce à des membres International Women’s Forum, qui vont les accompagner sur les sujets de leur choix. C’est leur donner la parole à des tables rondes pour que les médias puissent conscientiser qu’ils font des choses. C’est aussi donner la parole à des dirigeants exemplaires et inspirants, pour qu’ils verbalisent tout le bien fondé d’avoir des femmes et des hommes à des postes clés. C’est aussi mettre en exergue le fait que oui il y a des métiers où il est plus difficile de trouver des femmes mais ça ne veut pas dire qu’on en trouve pas. Et puis il y a des initiatives à lancer pour ne pas avoir de pénurie dans les années à venir. Voilà, ça va être une journée d’information extrêmement riche avec des politiques, sociologues, dirigeants, avec d’autres réseaux féminins et bien évidemment, nous serions très heureux de compter parmi nos partenaires, des membres de Top Management France. 

Que peuvent attendre les entreprises qui participeront à cette journée ?

Ce sera un événement digital (Covid oblige) mais il y aura tous les médias présents, pour justement donner de la visibilité à ces entreprises qui commencent à bouger sur ce sujet, puisque la RSE et l’ESG, comme on le sait, c’est finalement de l’intelligence et de l’éthique : donner la place aux femmes. Avec, toujours en toile de fond, cette performance inhérente à ces actions. Il y a ce travail en équipe pour bâtir les messages que les dirigeants de Top Management veulent faire passer, les témoignages qu’ils veulent partager. 

A quel moment estimerez-vous avoir accompli votre mission pour la mixité ?

Quand ce sera complètement fluide et normal, à ce moment-là la mission aura été atteinte. Lorsqu’on aura plus besoin de quotas, d’argumenter et d’expliquer que les femmes sont aussi intelligentes que les hommes et que la complémentarité a pour bénéfice de faire des choses merveilleuses. Là on est toujours en train d’argumenter, même s’ il y a des gros efforts observés, ça ne suffit pas. Il ne faut pas lâcher. Cette sortie de crise que nous attendons tous met un petit peu les femmes sur le côté alors que l’on aimerait qu’elles soient davantage sollicitées pour contribuer aux solutions à mettre en place dans les entreprises pour pouvoir passer ce cap très compliqué. Donc ce n’est pas fluide pour répondre à votre question. Le jour où ce sera un non-sujet, alors là, je pourrai partir en vacances.”

 

Découvrez le parcours de Lucille Desjonquères : Biographie

Plus d’informations sur Leyders Associates : www.leyders-associates.com

Plus d’informations sur International Women’s Forum : www.iwforum.org

Contactez Leyders Associates : Contact

 

 

Top Management, c’est :

Un réseau de managers

Le 1er réseau biographique de référence des dirigeants et membres de comité de direction d’entreprises : 15 000 biographies mises à jour en continu et 7 000 entreprises représentées

Des événements privés

Chaque mois, des événements privés autour de conférences animées par des speakers d’exception, des dégustations et des rencontres pour construire de nouvelles relations.

Des alertes personnalisées

Pour ne rien rater des mouvements et des nominations au sein des entreprises qui comptent pour votre activité.

BIENTÔT : un réseau social réservé aux dirigeants

Pour envoyer et recevoir des invitations à se connecter, échanger en direct avec des relations vraiment choisies, partager les informations.

Une question ?

  • S'inscrire

Rejoignez-nous : créez votre compte.

Mot de passe oublié ? Entrez votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail. Vous allez recevoir un lien pour réinitialiser votre mot de passe par e-mail.